Déclaration d’intention des fondateurs

Éclaircissement

[Original : allemand]

Pour l’honneur de la Sainte Eglise Catholique, pour la consolation de nombreux fidèles troublés et l’apaisement de leur conscience, les soussignés, membres jusqu’ici de la Fraternité sacerdotale St. Pie X, déclarent qu’ils restent, dans le regret profond des consécrations sacerdotales illicites du 30 juin, comme « pars sanior » de cette Fraternité dans l’Église catholique, et n’ont qu’un seul désir, de pouvoir vivre dans l’Église comme société religieuse de cette Église en soumission comme il va de soi à son chef et de pouvoir œuvrer pour l’Église.

Avec satisfaction, ils reconnaissent dans les propositions généreuses et vraiment maternelles que l’Église a faite à la Fraternité dans l’accord du 5 mai 1988, les fondements pour un futur fructueux et vraiment catholique de leur communauté.

Ils expriment l’espoir de pouvoir être à nouveau érigé canoniquement par les autorités ecclésiales compétents pour la réalisation de leur vocation spécifique, pour pouvoir se consacrer au soin des fidèles et spécialement à la formation des prêtres dans un esprit authentiquement catholique, et en cela, en conformité avec la tradition vénérable de l’Église catholique, de pouvoir célébrer la culte divin selon les directives d’une tradition indubitable.

Afin de clarifier au plus vite leur statut ecclésial, les soussignés, réunis dans la prière, vont présenter sans délai cette déclaration au Saint Siège, pour remettre leur travail sous la protection des princes des Apôtres Pierre et Paul, avec la bénédiction du Saint Père.

Paris, Munich, Vienne, le 2 juillet 1988

P. Josef Bisig
P. Engelbert Recktenwald
Abbé Patrick du Faÿ de Choisinet
P. Klaus Gorges
Abbé Gabriel Baumann
Abbé Denis Coiffet
Walthard Zimmer (diacre)
Martin Lugmayer
Raymund Noll
Bernward Deneke
Dominic Schubert
Alexander Leonhart
Peter Miksch
Thomas Hauth
Dietmar Aust